Chesterville a beau être une invention de Claude Forand, elle s’intègre si bien au paysage québécois qu’on jurerait pouvoir la placer sur une carte. C’est une petite ville de l’Estrie, située à peu de distance de Sherbrooke et de la frontière avec les États-Unis. Elle compte environ 7 000 habitants, et probablement plus de morts violentes que la moyenne…

Il existe réellement, en Estrie, un village du nom de Chesterville, qui compte environ 900 habitants. Claude Forand lui a emprunté son nom pour le lieu de ses polars, mais là s’arrête la ressemblance.

Carte-Cherterville

C’est parti pour une visite guidée, en exclusivité !

postepoliceLe poste de police, situé en centre-ville, est en quelque sorte le quartier général où se retrouvent Dubuc, Lulu et leurs collègues de la police, ainsi que Manon Pouliot, qui n’hésite jamais à s’y rendre quand elle a besoin de détails juteux sur une affaire en cours. On peut régulièrement y croiser Dubuc, qu’il soit en train de démêler une affaire criminelle ou de faire réchauffer du pâté chinois au micro-ondes.

bedaineQuand il n’est pas au poste de police, on peut généralement trouver Dubuc au restaurant La Belle Bedaine, l’un de ses lieux de prédilection. Une seule chose à en dire : on y mange bien ! Ou plutôt, on y mange copieusement, ce qui est un critère suffisant pour Dubuc. Rien de tel qu’un bon hamburger pour discuter de l’enquête !

timsDubuc passe également beaucoup de temps au Tim Hortons, qui a l’avantage d’être situé juste au coin de la rue. À moins qu’il ne soit à la Trattoria Chez Alfredo, à la Trattoria Giorgio, au Grignoteux, au resto thaï… C’est simple, si Dubuc n’est ni au poste de police, ni sur les lieux du crime, on a toutes les chances de le trouver dans l’un des nombreux restaurants de la ville.

buonLe Ristorante Buon Apetito appartient à un certain Vincente Lombardo, un mafieux bien connu des services de police. Vous êtes prévenus : tenez-vous loin de son restaurant, on digère très mal la nourriture servie par ce triste individu. Le Casse-croûte des cantons a pour spécialité le fameux sandwich aux patates frites, plat favori de Dubuc. Tout est dit ! La cantine Chez Ludger est une autre des bonnes adresses de Dubuc pour se rassasier sans se ruiner. Il faut dire que sa liste de restaurants est assez longue !

monastLe monastère du Précieux-Sang est situé un peu à l’extérieur de la ville, sur une colline où monte une route étroite. Une quinzaine de moines y vivent. Autour s’étend la campagne, avec ses champs, ses fleurs et ses marécages. Un paysage bucolique qui ne laissait en rien présager la mort brutale du frère Adrien.

hospitalL’hôpital général de Chesterville est une adresse qu’il peut être bon de mémoriser. En effet, il n’est pas rare qu’un habitant de la ville, Dubuc inclus, y soit transporté en urgence : victimes, coupables, suspects, simples individus s’étant trouvés au mauvais endroit et au mauvais moment, tout le monde y passe !

gymLe centre d’entraînement Suprême, bien que très proche du poste de police, n’a pas souvent le bonheur d’accueillir Dubuc, qui se trouve bien plus confortablement installé devant un muffin aux bleuets que devant une machine d’exercice. De temps en temps, Dubuc trouve la motivation suffisante pour aller s’entraîner, mais très vite, il s’interrompt, traverse la rue et retourne inévitablement au Tim Hortons.

loveDubuc, qui se sent seul depuis la mort de sa femme et de son fils, finit par s’adresser à l’agence de rencontres Destinées amoureuses afin de trouver l’âme sœur. On lui souhaite de réussir, même si les candidates lui réservent quelques surprises.

booksLa boutique Au plaisir de relire, qui vend des livres d’occasion, est tenue par Georges-Henri Simoneau. Elle est étroite, poussiéreuse et encombrée de livres du sol au plafond. Dubuc semble penser qu’il y trouvera des réponses concernant la mort du Frère Adrien.

manteauLa boutique Confections au masculin, tenue par la belle Florence, n’avait jamais attiré l’attention de Dubuc, jusqu’au jour où il doit acheter une nouvelle chemise en urgence. Il se rend compte ensuite qu’il a le goût d’y retourner, même s’il n’a pas besoin de chemise neuve. Voilà qui n’est pas courant pour Roméo Dubuc !

garageLe garage GDP est situé un peu à l’extérieur de la ville. Le propriétaire, Pit Blanchette, dont le fils vient d’être assassiné, était en chicane avec lui à cause d’une histoire de drogue. Pit avait pris une assurance-vie d’un demi-million de dollars sur son fils, tout juste avant sa mort. Coïncidence ?

cabaneLa cabane à sucre est parfaite pour s’isoler loin des regards, et surtout loin du regard de ses parents. Mais quand le Saigneur rôde, il serait peut-être plus sage de rester chez soi…

polyvalenteLa polyvalente Le Carrefour était fréquentée par Vanessa et Hugo avant qu’ils soient assassinés. Le professeur de théâtre semble savoir quelque chose. Des indices à glaner avant qu’il ne soit trop tard ?

alouetteManon Pouliot est une habituée du Motel Resto-bar L’Alouette, au centre-ville, où elle soupe avec ses amies le vendredi soir et où elle va prendre un verre pour se détendre de temps en temps. Elle pourrait aussi en profiter pour discuter avec Gina Fouquette, la propriétaire. Qui sait ? Cela pourrait être instructif.

progresManon n’est pas souvent dans les locaux du Progrès de Chesterville. La vie de bureau ne lui convient pas, elle préfère rendre visite à Dubuc et à Lulu au poste de police pour récolter de quoi écrire ses articles.

imperialL’hôtel Impérial possède des chambres très confortables, mais attention, elles pourraient bien accueillir votre dernier sommeil… La chambre 309, notamment, est le lieu des plus doux plaisirs comme des crimes les plus atroces. Mais avant les tristes événements qui s’y sont déroulés, l’hôtel jouissait d’une très bonne réputation. Bien situé et très confortable, il héberge une clientèle choisie.